Double-portrait: Alvin Lucier — Pauline Oliveros

Suoni Per Il Popolo 2015

  • 5 juin 2015
    19h30
Espace Aline-Letendre — Église du Gesù
1202, rue de Bleury — Montréal, Québec

Programme

Dossier de presse

Suoni Per Il Popolo: rétrospective et prospective

Par Ariane Gruet-Pelchat in BRBR (Canada), 17 juin 2015
L’ensemble à cordes, spécialisé dans les musiques actuelles et contemporaines, a témoigné de son plus grand respect pour les œuvres d’Alvin Lucier et Pauline Oliveros en les interprétant avec application et sensibilité.

Mon festival s’est ouvert vendredi, avec le concert du Quatuor Bozzini dans l’église du Gésù. L’ensemble à cordes, spécialisé dans les musiques actuelles et contemporaines, a témoigné de son plus grand respect pour les œuvres d’Alvin Lucier et Pauline Oliveros en les interprétant avec application et sensibilité. Il faut dire que l’acoustique faisait office de cinquième musicienne: sans elle, les pièces auraient perdu une grande partie de leur profondeur. Lucier et Oliveros, respectivement 84 et 83 ans, composent pour une écoute attentive des phénomènes acoustiques.

Dans l’église du Gésù, avec la précision des interprètes, la légèreté de leurs archets et la rondeur de leurs sons, la première note de la seconde pièce donnait des frissons. Au fil du morceau, qui consistait en un chevauchement de notes longues, les musiciens ont commencé à doubler subtilement leurs parties à la voix, ce qui donnait une texture incroyable et même l’impression que les instruments étaient branchés dans des effets.