Nouvelle

25e tournée européenne pour le Quatuor Bozzini

Lundi 27 janvier 2014
  • 1-2 février — Reykjavik (Islande)
  • 4-6 février — Borås (Suède)
  • 19-23 février — Bristol (Royaume-Uni)

Montréal — 21 janvier 2014 — pour diffusion immédiate — Le Quatuor Bozzini est heureux de présenter sa 25e tournée en Europe où, chaque année depuis plus de 10 ans, il est l’invité de nombreux festivals tous plus branchés les uns que les autres et qui vibrent au rythme de la musique résolument nouvelle.

Islande

Le 1er février, le quatuor retourne en Islande pour la première fois depuis 2006. Cette fois-ci, c’est au très chic et avant-gardiste Harpa Concert Hall de Reykjavik que ça se passe, pendant le Dark Music Days, un festival qui célèbre la diversité de la musique d’aujourd’hui et qui attire chaque année des milliers d’auditeurs enthousiastes. Au programme: Leifur Þórarinsson (Islande), John Cage (É.-U.), Jennifer Walshe (Irlande) et Aldo Clementi (Italie). Le quatuor offrira également une classe de maître le 31 janvier, de 15 h à 18 h à la Iceland Academy of the Arts.

Suède

Les 4 février, un saut au-dessus la mer de Norvège l’amènera à Borås (Suède), en territoire connu, où il est attendu pour deux concerts à la série Ny Musik. Il y présentera des œuvres suédoises, bien sûr — celles de Claude Loyola Allgén et de Lars Hallnäs — et hongroises, de Zoltán Jeney, mais aussi, et encore, de Clementi, un compositeur qui a laissé une œuvre immense. Le quatuor profite de chaque occasion d’explorer sa musique avant de la graver sur CD à l’automne 2014.

Royaume-Uni

Puis, le 19 février, re-saut au-dessus de l’Atlantique pour rejoindre le Royaume-Uni, où il se produira au Bristol New Music Festival: une première pour ce festival, et une première dans cette ville pour le QB. Après un récital consacré, entre autres, à John Cage — en préparation du lancement de disque de l’intégrale des quatuors en avril prochain à Montréal — le quatuor donnera un atelier intensif de quatre jours (19 au 23 février) à des étudiants en composition de l’Université de Bristol, qui se terminera par un autre concert.

En plus d’être des moments intenses d’échanges et de ravissement, ces voyages permettent au Quatuor Bozzini d’élargir son concept d’atelier-laboratoire qu’il a mis en œuvre à Vancouver il y a deux ans et qui sera repris à Montréal l’année prochaine sous le nom de Bozzini Lab. Ce dernier est le petit frère du Composer’s Kitchen, un projet tout entier dédié à la musique de demain et à la relève qui est en train de l’inventer.

Basé à Montréal, le Quatuor Bozzini, finaliste du 28e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal, est un ensemble radicalement contemporain qui se distingue par son esprit d’ouverture, sensible au risque et résistant aux idées reçues. Depuis sa fondation en 1999, il a commandé près de 130 œuvres et en a créé plus de 200, ce qui en fait un des ensembles les plus dynamiques de sa catégorie et un grand ambassadeur de la création musicale d’ici à travers le monde. Invité de nombreux festivals internationaux où il présente régulièrement la nouvelle musique de chambre canadienne, le quatuor soutient également les artistes de la génération émergente grâce à ses ateliers, dont le Composer’s Kitchen, construit autour de l’écriture pour quatuor à cordes. Il a aussi créé sa propre compagnie de disques: la collection QB.

— 30 —

Relation avec les médias: Katherine Fournier | 514-588-5711 | kfournier.presse@hotmail.com

Le Quatuor Bozzini remercie de leur soutien: le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des arts du Canada, le Conseil des arts de Montréal, La Fondation Socan, l’Université Concordia et Le Vivier carrefour des musiques nouvelles.