Œuvre

Koan for String Quartet (1984)

James Tenney

quatuor à cordes

Exécutions

Notes de programme

En 1971, j’ai écrit une pièce intitulée Koan pour violon solo. J’y explorais la perception induite par l’usage d’un procédé totalement linéaire et prévisible, en l’occurrence un trémolo produit par l’archet se déplaçant sur deux cordes à la fois, à travers une série d’intervalles microtonaux ascendants. Dans ce quatuor, la partition du premier violon est essentiellement la même que celle de 1971. Les autres instruments fournissent un contexte harmonique — c’est-à-dire un «sens» harmonique — à chacun des intervalles, en utilisant un système assez complexe d’intonation juste. Les sonorités qui en découlent forment une sorte de «progression d’accords» à partir de différentes fondamentales. Si certaines de ces tonalités sont familières à l’oreille occidentale, d’autres se révéleront plus exotiques, même si elles émanent toutes, par extrapolation, d’interactions harmoniques traditionnelles.