Œuvre

Exits and Defences (2005)

Sabrina Schroeder

quatuor à cordes

Commande: Quatuor Bozzini

Notes de programme

Le titre de la pièce se réfère à une illustration de Guy Debord qui trace, comme il dit, «les unités atmosphériques d’une ville». Le plan d’une ville est découpé en morceaux (c’est-à-dire quartiers) qui donnent l’impression d’avoir des unités distinctes. La distance psychique entre ces zones est visualisée par l’étalage des morceaux du plan, avec des flèches tracées entre eux pour montrer les chemins les plus empruntés par la circulation piétonne. Aucun autre espace entre les zones n’est représenté, afin d’isoler ces traits. L’image montre avec une économie remarquable une toile de conditions sociales qui font partie de l’identité de la plupart des villes. Cette image et les idées qu’elle évoque n’ont pas influencé la pièce directement, mais ont servi de toile de fond pour son développement.