Œuvre

Notes de programme

«Les quatre formes en miroir du célèbre chant de Luther» (Aldo Clementi)

«Von Himmel hoch» s’inspire d’un célèbre chorale de Luther, duquel il conserve le phrasé syllabique et la rigueur du contrepoint, basé sur quatre lignes différentes, variées par augmentation ou par inversion. Il consiste de huit brefs moments, chacun avec autant de nouvelles superpositions des quatre voix contrapuntiques. Les derniers quatre mouvements ne sont autre que le rétrograde des premiers quatre, selon le schéma 1 - 2 - 3 - 4, 4 - 3 - 2 - 1. Le morceau peut être éventuellement répété jusqu’à trois fois, chaque fois toujours plus lent, donnant l’idée d’un éloignement, un épuisement et une désagrégation progressive” (Roberto Prosseda)