Œuvre

Notes de programme

Ce cinquième quatuor pour cordes est la dernière œuvre de Giacinto Scelsi. Écrite en 1985, soit huit ans après qu’il eût terminé la précédente, elle figure à part et est dédiée à la mémoire d’un ami intime, le poète Henri Michaux.

Scelsi a en fait réécrit une œuvre antérieure pour piano amplifié (Aitsi, 1974), dans laquelle les notes soutenues sont distortionnées à cause du mauvais fonctionnement du magnétophone qu’il a utilisé. La pièce est constituée de 43 unités de son dans lesquelles le puissant frottement des cordes (avec la technique de l’arco) s’efface pour dévoiler les différentes configurations des notes gravitant autour du fa central.

Cassandra Miller (traduction française de Sylvie Brousseau)