Œuvre

Traces (1996)

Linda Bouchard

quatuor à cordes

Commande: Kronos Quartet, avec l’aide du CAC

Notes de programme

Traces est construit en un seul mouvement, avec un matériau limité qui utilise la répétition et la variation afin d’extraire l’essentiel du geste musical. Si je pouvais expliquer l’abstraction en musique, je m’inspirerais des «traces» laissées par le matériau musical, comme si on pouvait capturer l’essence d’un message, sans jamais en énoncer l’idée.

Traces s’ouvre sur un solo pour le premier violon jouant comme dans un concerto. L’œuvre progresse en intégrant les lignes solistes à l’intérieur des textures des autres instruments. Alors que le début est libre, simple et ouvert, la partition devient plus dense, complexe, virtuose et rythmique au fur et à mesure qu’elle se développe.

Il y a plusieurs années, en ski de fond à la campagne, j’ai suivi les traces d’un lièvre dans une neige fraîchement tombée; les traces ont disparu soudainement. On pouvait voir les empreintes des ailes d’un oiseau de proie à l’endroit même où elles s’arrêtaient. Le silence dans la neige était déroutant et évocateur.

Ce sont peut-être les traces laissées par les événements, et non les événements eux-mêmes, qui créent notre mémoire, nos souvenirs. Ce quatuor à corde instaure des événements musicaux puis en explore les «traces».