Œuvre

String Quartet No. 4 — The Night (2011)

Owen Underhill

quatuor à cordes

Commande: Quatuor Bozzini

Notes de programme

Ce quatrième quatuor à cordes est à plusieurs égards un prolongement du troisième, avec peut-être un fil conducteur plus direct et une façon encore plus sobre d’aborder la présentation des mélodies, des harmonies et des idées. Le titre est emprunté à un poème portant le même titre du poète mystique du dix-septième siècle Henry Vaughan. La dernière strophe commence comme suit:

Il y a en Dieu (disent certains) Une obscurité à la fois profonde et éblouissante

Dans le poème, le contraste frappant entre l’obscurité et la lumière éblouissante, et l’intégration de ces deux éléments, a inspiré le concept global d’alternance entre les passages lents et les passages rapides. Bien que la musique comporte plusieurs sections, l’œuvre a été pensée comme une musique en continu. À la fin de chaque segment, une porte s’ouvre, révélant l’expérience à suivre. String Quartet #4 — The Night est dédiée à mon fils Adrian et à ma fille Sophia.