Œuvre

Notes de programme

Le défunt Jonathan Kramer, compositeur américain et théoricien de la musique, disait que le présent n’est pas seulement un lieu où la perception prend forme, mais aussi «une plateforme de rencontre pour la mémoire et l’anticipation qui teintent notre perception». À travers l’utilisation envahissante de la répétition cyclique, ma pièce fait appel à un monde de disparitions, de réminiscences, d’appréhensions et de mémoires. La mémoire est présentée ici non pas comme spectacle de la nostalgie, mais bien comme un véhicule pour émettre ce qui est à venir. La pièce fut commandée et jouée pour la première fois par Philip Thomas et le Quatuor Bozzini. Le projet fut réalisé grâce aux généreux fonds offerts par l’Université de Huddersfield.