Ana Sokolović: Short Stories

Quatuor Bozzini

Programme

Description

Dans la majorité des œuvres d’Ana Sokolović, un élément extramusical sert de source d’inspiration. Cette caractéristique de création est intimement liée à l’importance que prend, chez Sokolović, le principe de «pluralité»: diversité des approches et décloisonnement des formes d’arts abordées. Short Stories du Quatuor Bozzini, collaborateurs de longue date de la compositrice, offre l’occasion d’écouter le résultat d’une rencontre entre la sensibilité artistique d’Ana Sokolović, et quatre de ses sources d’inspiration. Parmi les arts visuels on découvre les liens qui unissent la compositrice avec la sculpture: Ghost 1 et Ghost 2 furent composées en s’inspirant des œuvres Enzo’s Tumpkin et Scetch II de Verina Baxter et Klaus Duschat. Le thème et variations Blanc dominant, né d’une contemplation de l’univers pictural de Guido Molinari, propose une correspondance sonore avec des peintures de l’artiste; un hommage en musique, le «compte-rendu d’une fascination». Avec Troisième page après le soleil, on découvre Sokolović dans l’univers d’un court-métrage de Theodore Ushev, frénétique tableau en mouvement où la musique, interprétée par le Quatuor Bozzini, prend des airs de narrateur. Enfin, la Commedia dell’arte est une œuvre-fresque en trois volets, dont un a été commandé par le Quatuor Bozzini. Les personnages qui y prennent vie et leurs personnalités archétypales fascinent Sokolović depuis l’enfance. Cette théâtralité de la Commedia résonne encore, et on ne peut plus vivement, avec l’ensemble de la production musicale de la compositrice: un discours direct et intelligible, une musique à la fois riche, complexe, et abordant des archétypes qui peuvent être compris et transposés à toute époque. — Emanuelle Majeau-Bettez

Format
CD
Étiquette
Collection QB
Numéro de catalogue
CQB 1925

Dossier de presse

Best of Bandcamp Contemporary Classical: February 2020

Par Peter Margasak in Bandcamp Daily (ÉU), 3 mars 2020
[…] all performed with typical brio and sensitivity by the Bozzinis.

As the global reputation, reach, and repertoire of Montréal’s Quatuor Bozzini has grown over the last two decades, one thing that hasn’t changed is the peerless string quartet’s dedication to performing the work of composers from its Canadian homeland. The Serbian-born Ana Sokolović has lived in Québec since 1992, and this collection underlines her unique sensibility, deriving ideas from her engagement with theater, ballet, and folk music.

The centerpiece of the album is her three-part Commedia dell’arte, with each three-movement work named for and inspired by different characters of the Italian theatrical tradition, privileging evocation provided by extended and percussive techniques over traditional structures. Capitano, the first movement from the first part, is wonderfully strident and a bit unreliable, reflecting the titular character’s boastful yet cowardly personality, while Zanni conveys a trickster persona in its jagged, shape-shifting design. Yet the entire work succeeds even without knowing such references. Even two miniatures — Ghost 1 and Ghost 2 — are marked by a quirky, sonically imaginative construction, arranging disparate notions in dynamic, visceral patterns, all performed by with typical brio and sensitivity by the Bozzinis.