Quatuorama

Participants

Programme

Description

Avec Quatuorama, le Quatuor Bozzini invite le public à embarquer pour un magnifique voyage à travers le genre du quatuor à cordes. Le programme éclectique et varié promet du plaisir pour tous.

Le programme coloré et dynamique débute par un triptyque. Les Trois pièces pour quatuor à cordes (2016) de Michael Oesterle (Kingfisher, Orangutan, Orb Weaver) sont des puzzles ludiques qui s’entrelacent de manière fluide dans des séquences de chiffres triangulaires. Étonnamment sous-estimées dans le répertoire du quatuor, les Trois pièces pour quatuor à cordes (1914-18) d’Igor Stravinsky évoquent le folklore, le fantastique et la liturgie de la même manière que ses célèbres pièces orchestrales de la même période. Vient ensuite l’interprétation personnelle d’Ana Sokolović des personnages archétypaux de la Commedia dell’arte (2010-13) dérivés du théâtre de rue italien du XVIe siècle. Voici trois exemples: Brighella, sournoise et opportuniste, Colombine à travers la fragilité d’une boîte à musique et Zanni exhibant un certain flair balkanique.

L’artiste inuk Tanya Tagaq nous ramène à la relation entre les humains et la nature dans Sivunittini (2015), avec des éléments de chant de gorge et de paysage sonore arctique.

Le mouvement iconique et touchant de La mort et la jeune fille (1824) de Franz Schubert est suivi de Leaving (2011) de Cassandra Miller, basé sur une mélodie de la canadienne Zav RT au violon trad.

Véritable voyage, Quatuorama traverse les styles et les cultures, mettant en scène des compositeurs d’horizons différents et soulignant les traces laissées par le quatuor à cordes dans la grande histoire de la musique.

Ce concert est présenté par le Conseil des arts de Montréal en tournée.