Sei Quartetti brevi

Salvatore Sciarrino

Sei Quartetti brevi a été jouée à Edmonton, Montréal et Toronto…

Édités en 1991-92 les Sei Quartetti brevi de Salvatore Sciarrino frappent immédiament par leur couleur. Très attiré par le timbre, le compositeur a beaucoup écrit pour les cordes. Son effort s’est orienté vers la création d’un monde sonore jusqu’alors inoui. Dans cette œuvre, les différentes techniques de jeu inventées pas Sciarrino ( notes efleurées, cordes frottées longitudinalement avec le bois ou le crin, balayages) créent un sonorité étrange et, pourrait-on dire, immatérielle. Comme le compositeur exploite uniquement les aigus, la hiérachie traditionelle du quatuor à cordes est totalement brisée: il est impossible de faire la différence entre le violoncelle et les violons par exemple. La forme, totalement calquée sur la nature physique des sons, n’obéit pas à un principe de développement traditionnel. La musique procède par impacts, éblouissements, irisations, ou bien elle adopte, comme dans le dernier quatuor, les contours du souffle humain. (Dominique Druhen)

Sei Quartetti brevi

Mouvements

Concerts

11 nove 2001
Série QB
GoldsteinSciarrinoWebern
Montréal (Québec)
28 mai 2014
20h00
CageClementiScelsiSciarrino
Toronto (Ontario, Canada)
7 juin 2014
19h30
CageClementiScelsiSciarrino
Edmonton (Alberta, Canada)