Phalanx

Mårten Josjö

Phalanx a été jouée à Montréal et Reykjavik…

Le terme «phalange» suggère plusieurs significations, plusieurs regroupements et rencontres: les quatre membres d’un quatuor, les seize cordes, les quarante doigts impliqués, les sept accords répétés au cours de la pièce. Celle-ci est une sorte de contemplation du «roi des ensembles», le quatuor à cordes. Derrière la scène est tapi un simple concept baroque, un fondement harmonique et une structure de canon très orthodoxe. La musique est jouée à travers un filtre imaginaire qui génère des harmoniques et des modèles rythmiques qui allégent et varient l’ostinato des accords.

Les six parties de la pièce décrivent des transitions entre différentes positions dans ce prisme imaginaire mais aussi entre les accords de cette structure musicale. Ces «transitions» peuvent être exécutés rapidement ou très lentement, donnant ainsi à l’ensemble une allure dynamique ou relaxée. On pourrait dire qu’il s’agit ici d’un d’entre plusieurs résultats possible. Aussi, attendez-vous à un éventuel «Phalanx II», peut — être dans une salle près de chez vous…

[xii-06]

Phalanx

  • Mårten Josjö
  • Année de composition: 2000
  • Durée: 10:00
  • Instrumentation: quatuor à cordes

Concerts

10 octo 2006
HyvärinenJosjöLaporteMagnússonSokolović
Reykjavik (Islande)
12 déce 2006
20h00
Série QB
HyvärinenJosjöMagnússonSchubert
Montréal (Québec)