Livres en temps de pandémie

Ces derniers mois de pandémie ont fait place à une toute autre perception du temps. Avec ce sentiment d’avoir plus de temps disponible à ma portée — je reste convaincue que cela reste une impression — j’ai eu l’envie de changer le rythme de mes journées et de prioriser des activités qui passaient toujours en deuxième plan. Je me suis donc remise à la lecture.

Voici pêle-mêle, quelques uns des livres qui se sont retrouvés sur ma table de chevet dans les derniers mois:

Pages couvertures des livres How Forests Think de Eduardo Kohn, Soifs de Marie-Claire Blais, Mécanique Jongleuse de Nicole Brossard et Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda

Mécanique Jongleuse de Nicole Brossard: le compositeur Michael Oesterle a utilisé des extraits de textes de cette poète québécoise dans sa composition Daydreams Mechanics V en 2001. Nous allons rejouer cette oeuvre cet automne lors d’un concert rétrospective 20 ans du Quatuor Bozzini. J’ai finalement ressorti ce recueil de ma bibliothèque pour remettre les phrases citées en contexte. 

Couverture du roman SOIFS de Marie-Claire Blais

Soifs de Marie-Claire Blais: Nous avons eu la chance de participer à l’immense fresque SOIFS Matériaux du Théâtre Ubu en janvier 2020 (voir cette autre publication de Isabelle Bozzini à ce sujet). Cet été, je me suis replongée dans ce texte époustouflant et virtuose. En temps d’isolation, j’y ai retrouvé avec plaisir les échos des voix de nos amis acteurs .

Page couverture du livre Le vieil homme qui lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda

Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda: en hommage à cet écrivain disparu en 2020. J’ai eu un coup de coeur pour ses livres que j’ai découvert à l’université et j’étais enchantée de redécouvrir son écriture pendant le confinement.

Page couverture du livre How Forests Think de Eduardo Kohn

How Forests Think: Toward an Anthropology beyond the human par Eduardo Kohn. Essai fascinant de mon ami Eduardo Kohn. À lire, relire et méditer en ces temps incertains.

Stéphanie Bozzini

Un commentaire sur “Livres en temps de pandémie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page